Fédération Européenne des Cités Napoléonienne

Gehe zu Navigation | Content | Language

"Leipzig 1813-1913-2013. Une histoire européenne"

"Napoléon avait semé la guerre en Europe mais aussi modernisé cette dernière ..... les forces qui se soulevèrent contre le parvenu étaient celles de l'ordre ancien. "

Martin Schulz, Président du Parlement européen lors de la commémoration du bicentenaire de la bataille de Leipzig


"Leipzig 1813-1913-2013. Une histoire européenne", c'est sous cet intitulé que la ville de Leipzig a célébré du 16 au 19 octobre dernier les 200 ans de la Bataille des Nations et le centenaire du mémorial qui lui est dédié (Völkerschlachtdenkmal).

Charles Bonaparte, Président de la Fédération Européenne des Cités Napoléoniennes a participé à ces manifestations, accompagné d'Anja Schwind, notre coordinatrice.

 

 

Par cette présence officielle, il s'agissait bien sûr, de marquer l'attention que porte la Fédération à la commémoration de la mémoire mais plus encore d'exprimer son attachement à l'idée européenne et à la consolidation d'un avenir de paix entre des nations autrefois ennemies.

Dans cet esprit, Charles Bonaparte et Anja Schwind ont pris part à tous les événements prestigieux du 18 octobre, amicalement guidés par Albrecht Schröter, le maire d'Iéna.

 

Le 18 Octobre :

 

Dès 16h00, une délégation internationale emmenée par Martin Schulz le président du Parlement Européen et Burkhard Jung, maire de Leipzig, plantait symboliquement « l'arbre de la Paix » dans un parc de la ville.

 

 
A 17h00 débutait la cérémonie officielle devant le monument du mémorial (Völkerschlachtdenkmal) et les discours orientés très fortement vers l'avenir, l'Europe et la paix. Celui de Martin Schulz fut à cet égard particulièrement remarquable.

 

Quatre orateurs principaux se sont succédés :
Burkhard Jung (Maire de la ville de Leipzig), Stanislaw Tillich (Ministre président du lander de la Saxe), Martin Schulz (Président du Parlement Européen), Karel Schwarzenberg (Ministre des affaires étrangère H.S. en Tchéquie)

 

Dans la soirée, les manifestations se sont poursuivies avec :

  • les messages de paix pour l'Europe des Jeunes Citoyens européens (Allemagne, France, Autriche, Estonie, Suède, Italie, Pays bas, Pologne, Russie, Angleterre),




  • la dation du monument rénové au citoyen de la ville de Leipzig par Burkhard Jung (Maire de la ville de Leipzig), Stanislaw Tillich (Ministre président du lander de la Saxe), Martin Schulz (Président du Parlement Européen), Karel Schwarzenberg (Ministre des affaires étrangère H.S. en Tchéquie.


Pui, à 20h45, la magnifique présentation de « Cosmogole », un projet d'art franco-allemand, sur le lac face au monument, une installation sonore et lumineuse.
Cosmogole se compose d'une sphère centrale de 3 mètres de haut équipée de plus de 80 mètres de leds et recouverte de mille deux cents écailles d'un matériau pouvant alterner diffusion et réflexion de la lumière. Cette structure est entourée d'une soixantaine de globes lumineux de différents diamètres et hauteurs installés sur cinq cercles concentriques. La base de l'installation est entièrement tapissée de guirlandes lumineuses. Pour découvrir les images de l'installation : www.philippemorvan.com/lumieres-cosmogole.html

Enfin, à 21h00, illumination du monument et feu d'artifice.


C'est à 21h30 que la délégation officielle s'est retrouvée à l'invitation du Maire de Leipzig à l'Hôtel Fürstenhof. Cette rencontre a été l'occasion pour le maire de Leipzig de confirmer sa volonté de faire adhérer sa ville à la FECN.





Le 19 Octobre :

Cette seconde journée a été consacrée à la visite de la ville de Leipzig et notamment de son patrimoine napoléonien.
Pour ceux quoi en auront l'occasion, le suggestif panoptique créé par l'architecte-artiste Yadegar Asisi mérite vraiment d'être visité :
www.asisi.de

Enfin, à 20h00, le séjour à Leipzig s'est achevé en l'église Thomas-Kirche par un concert avec au programme le « War Requiem » de Benjamin Britten.

Commémorations de Leipzig