Fédération Européenne des Cités Napoléonienne

Gehe zu Navigation | Content | Language

Visite de Charles Bonaparte à Hanau à l'occasion de l'inauguration de l'exposition "Die Franzosen kommen!"

C'est sur invitation de Monsieur Claus Kaminsky, Maire de la ville d'Hanau que Charles Bonaparte, Président de la FECN s'est rendu en Allemagne à l'occasion de l'inauguration de l'exposition « Die Franzosen kommen » pour commémorer le bicentenaire de la bataille de Hanau. Hanau est ville membre de la FECN depuis 2008.

Les 30 et 31 Octobre 1813 Napoléon remporte sa dernière victoire en Allemagne. Le château-musée „Schloss Philippsruhe" présente une nouvelle exposition accompagnée de manifestations diverses pour commémorer la bataille. L'exposition a été créée en collaboration avec l'association historique 1844 e.v.
Une importante conférence intitulée « Napoléon et le romantisme - Origines et effets » est prévue les 24 et 25 janvier 2014.

À l'occasion de l'inauguration de cette exposition, Charles Bonaparte, a prononcé un discours sur « Napoléon et sa perception en Europe du 19ème siècle à nos jours ». Il a félicité les promoteurs de l'exposition d'avoir rappelé les acquis civils de la présence française plutôt que les faits de guerre et les batailles car deux siècles plus tard les batailles sont oubliées dans une Europe en paix alors que les progrès de la société se manifestent dans le quotidien de chacun. Napoléon Bonaparte est surtout connu comme un guerrier. Pendant son gouvernement de 15 ans, il mènera 67 campagnes militaires qu'il gagna pour la plupart.
Mais à la différence des guerres du 19ème et du 20ème siècle, ces guerres apportaient des progrès indiscutables dans les pays conquis. C'est le fondateur d'un monde nouveau issu du siècle des lumières que célébraient les grands artistes et les intellectuels contemporains comme Goethe qui reçut la légion d'honneur des mains de l'empereur, comme Beethoven qui composa une symphonie à sa gloire, comme Hegel qui voyait passer sous les remparts de Iéna le génie du monde. Il œuvra à créer les lycées et les universités, à donner un statut à la propriété privée et à la famille. C'est l'objet du Code Civil. Il œuvra à permettre la liberté des cultes catholique, protestant et juif. C'est l'objet du Concordat. Il œuvra à rendre plus juste les condamnations. C'est l'objet du code pénal.
Pourtant son action positive eut des limites. Son génie militaire servit d'abord à protéger la République Française de la coalition des monarchies européennes avant de se transformer en volonté d'hégémonie qui se termina par la campagne de Russie où il fut défait par sa propre mégalomanie et par l'idée de nation qu'il avait contribué à rependre en Europe.
Si toute son action s'inscrit dans la logique de la guerre, n'oublions pas que la guerre restera jusqu'à la fin de la deuxième guerre mondiale le moyen privilégié de résoudre les conflits entre les nations.
De même le gouvernement réformateur du Consulat se transformera à partir de 1804 en empire dont il trouve l'inspiration dans l'oeuvre de Charlemagne. Étrange référence pour un homme du siècle des lumières !
C'est l'homme de la transition entre les temps anciens et le monde nouveau. Il n'est pas sans ambiguïté.
L'opinion publique européenne le verra comme un conquérant qui voulait assoir son pouvoir personnel autour de son empire. Mais ses institutions et ses réformes marquèrent les pays d'Europe si fortement qu'il doit être considéré comme l'un des pères de l'Europe moderne.
Martin Schulz, le président du Parlement Européen disait la semaine dernière à Leipzig, à propos de la bataille des Nations : Napoléon a semé la guerre en Europe mais aussi modernisé cette dernière ..... et les forces qui se soulevèrent contre le parvenu étaient celles de l'ordre ancien.

A l'inauguration de l'exposition était aussi présents des députés du Bund et des Länder, la présidente du conseil municipal Mme Beate Funck, le Professeur Dr. Pierre Monnet, Anastasia, Princesse de Löwenstein, le Prince Carl Friedrich von Wrede avec la Princesse Katharina, le Prince Moritz von Oettingen-Wallerstein, le Prince Albrecht von Oettingen-Spielberg et la directrice des Musées municipaux de la ville d'Hanau la Dr Katharina Bechler et Martin Hoppe, responsable de l'histoire et du patrimoine de la ville d'Hanau.

L'exposition est ouverte jusqu'au 26 Janvier 2014.

Exposition "Die Franzosen kommen!" à Hanau

Expo 131027_1
Expo 131027_2
Expo 131027_3
Expo 131027_4
Expo 131027_5
Expo 131027_6
Expo 131027_7
Expo 131027_8
Expo 131027_9
Expo 131027_10
Expo 131027_11
Expo 131027_12
Expo 131027_13
Expo 131027_14
Expo 131027_15
Expo 131027_16