Fédération Européenne des Cités Napoléonienne

Gehe zu Navigation | Content | Language

Participation de la FECN au projet "Paoli - Napoléon"

La Fédération Européenne des Cités Napoléoniennes a participé les 2 et 3 décembre aux deux journées du Cycle de séminaires (novembre, décembre 2014, janvier 2015) consacrées au projet "Paoli-Napoléon" piloté par l'UMR CNRS 6240 LISA de l'Université de Corse pour la Région Corse.

C'est un projet scientifique et académique ambitieux qui a pour objectif de créer les bases d'un maillage territorial au service du développement culturel, économique et touristique de la Corse.

Ce projet mérite d'être intégré à « Destination Napoleon » l'Itinéraire Culturel que la Fédération espère voir certifié par le Conseil de l'Europe dès le printemps prochain.
C'est dans cette optique, qu'Eleonora Berti et Guy Carrieu ont présenté, aux côtés de Charles Bonaparte et Jacques Mattei, des témoignages représentant autant de perspectives et d'opportunités pour que le projet Corse « Paoli-Napoléon » s'inscrive dans l'itinéraire « Destination Napoleon ».

De gauche à droite : Jacques Orsoni, Charles Bonaparte, Jean-Dominique Poli, Jean-Guy Talamoni, Guy Carrieu
De gauche à droite : Jacques Orsoni, Charles Bonaparte, Jean-Dominique Poli, Jean-Guy Talamoni, Guy Carrieu

Il n'est pas inutile de rappeler qu'Eleonora Berti est coordinatrice des projets au sein de l'Institut des Itinéraires Culturels du Conseil de l'Europe et que Guy Carrieu préside l'association 1814 qui tout au long de cette année 2014 a mené les nombreuses manifestations organisées à l'occasion des commémorations de la bataille de France de 1814.

Pour la Corse et pour le projet « Paoli-Napoléon » dont les responsables sont nos amis Jean-Dominique Poli et Jean-Guy Talamoni, cette possibilité d'inscrire la démarche sous un label international reconnu est la suite logique des nombreux évènements académiques que l'Université de Corse a organisé par le passé. Nous n'en citerons que deux, le grand colloque international à Corté en 2010 et sa suite en 2011 à Moscou. L'année prochaine, un autre grand colloque international devrait se tenir, à Corté à nouveau, durant la première quinzaine de juillet.

Il est à noter aussi tout l'intérêt que porte la Collectivité Territoriale de Corse (la Région) à ce projet dans la perspective de développer une valorisation économique territoriale fondée sur le tourisme culturel et mémoriel. Premièrement parce que la CTC finance le projet dont elle a confié le pilotage à l'Université de Corse, deuxièmement par la présence de Paul Giacobbi, président de l'exécutif de Corse à l'occasion de la première session des séminaires et par celle d'Emmanuelle de Gentili, conseillère exécutive venue présider, toujours avec Paul-Marie Romani, Président de l'Université de Corse, la deuxième session du Cycle de séminaires.

La signature de l'adhésion de la Ville de Corté, de gauche à droite : Alexandra Albertini, Antoine Sindali, Charles Bonaparte.
La signature de l'adhésion de la Ville de Corté, de gauche à droite : Alexandra Albertini, Antoine Sindali, Charles Bonaparte.

Les communications de ces deux journées étaient plus particulièrement consacrées au thème : « Paoli et Napoléon, vecteurs de développement. Valorisations. Expériences et labels européens ». Elles se sont déroulées devant un public attentif d'universitaires, d'étudiants mais aussi de représentants d'Institutions et de collectivités locales. Pour les intervenants on a noté la participation du député Laurent Marcangeli, celle de Philippe Peretti, adjoint au patrimoine de la ville de Bastia, d'Alexandra Albertini adjointe à la Culture et au patrimoine de la Ville de Corté nouvellement membre de la Fédération, de Jean-Marc Olivesi conservateur de la Maison Bonaparte d'Ajaccio, du professeur Jean-André Cancellieri intervenant dans le cadre de la Société historique de Corté, et du professeur émérite Jacques Orsoni, économiste reconnu.

Anna Gnedina-Moretti et Charles Bonaparte
Anna Gnedina-Moretti et Charles Bonaparte

Enfin, Charles Bonaparte et Jacques Mattei ont par l'intermédiaire de Jean-Dominique Poli eu l'occasion de discuter avec Anna Gnedina-Moretti, docteur en Sciences de l'Art et en Esthétique, enseignant d'anglais à l'université de Corté et au lycée Pascal Paoli, originaire de Tcheliabinsk et installée en Corse depuis de nombreuses années. Il a été envisagé de tisser des liens avec des villes qui de part et d'autre de l'Oural portent des noms liés aux épopées des cosaques durant la période napoléonienne. Anna se propose aussi d'organiser le contact avec l'université de Tcheliabinsk pour la partie académique mais aussi de développer des échanges consacrés au spectacle vivant et au théâtre.

Pour l'Université de Corse et le projet « Paoli-Napoléon », la prochaine session de séminaires est d'ores et déjà programmée pour les 20 et 21 Janvier 2015.