Fédération Européenne des Cités Napoléonienne

Gehe zu Navigation | Content | Language

Napoléon à Montereau

Sur les hauteurs de Surville Napoléon pointe lui-même les pièces,
les boulets ennemis sifflent comme les vents déchaînés ;
mais les soldats murmurent de ce que
l'Empereur reste ainsi exposé aux coups de l'ennemi.
C'est dans ces circonstances qu'il leur dit gaiement :
« Allez mes amis, soyez tranquilles,
le boulet qui me tuera n'est pas encore fondu. »


le 18 février 1814

Programme en PDF