Fédération Européenne des Cités Napoléonienne

Gehe zu Navigation | Content | Language

Province d'Alessandria

La Province d'Alessandria


Au Piémont, à une heure de voyage de Milan, Turin et Gênes et à peine un peu plus loin des frontières avec la France et la Suisse, entre les Alpes et la Mer Ligurienne, est située la province d'Alessandria, qui représente un des pôles culturels, artistiques et économiques du Piémont. C'est une terre à traverser, doucement et avec attention, puisque l'accueil et l'hospitalité vont de pair avec la beauté des paysages. Montagnes, fl euves et collines où l'on peut s'arrêter pour connaître et apprécier, à travers le récit discret des personnes et des choses, un art aimable de vivre qui se révèle dans les traditions, dans l'histoire de l'art, la richesse de la cuisine, les eaux thermales. Le printemps et l'été sont les saisons les meilleures pour ceux qui désirent jouir des paysages les plus pittoresques et s'adonner à des activités sportives au grand air. L'automne et l'hiver, par contre, sont les mois préférés par les gourmets qui pourront goûter, avec les vins les plus réputés, les prestigieux «fruits» de cette région: truffes, cèpes, châtaignes, noisettes.

Le mythe de Marengo


L'importance de la victoire napoléonienne de Marengo trouve son origine dans la phase très fragile d'équilibre précaire dans lequel Bonaparte se trouvait au printemps de 1800. Une défaite aurait avec toute probabilité gravé négativement sur sa carrière politique en ouvrant des cadres difficilement évaluables. Le succès, beaucoup de plus éclatant en combien inattendu, consolida son pouvoir et enrichit l'aura de guerrier indompté et chanceux que l'entourait. Sur cette base il sut construire son système de pouvoir, en renversant un après l'autre tous les obstacles que s'interposaient entre lui et celui-là que serait devenu l'Empire. Pour ces raisons on peut dire que Marengo a été déterminant pour Napoléon et pour les organisations futures européennes.


La victoire ne tint plus vraiment qu'à un fil et passa de façon inattendue d'une partie à l'autre. Avec l'esprit de l'escalier les causes de la défaite autrichienne furent plusieurs et considérables, mais autant de raisons auraient pu expliquer une défaite française éventuelle. Certainement, cependant, la campagne italienne de Bonaparte fut un chef-d'œuvre de stratégie, de l'invention d'une armée volontairement dénommée « de réserve » à fin de détourner du droit chemin l'ennemi, au choix de l'endroit du passage en Italie, à la gestion savante des aspects mythiques qui en découlèrent, à la manœuvre qui anticipa celles-là qui firent la gloire de la Grande Armée, au constant et lucide contrôle de l'instrument, du temps, des défauts propres de l'ennemi.

Musée Marengo

Marengo 1
Marengo 2
Marengo 3
Marengo 4
Marengo 5
Marengo 6
Marengo 7
Marengo 8
Marengo 9
Marengo 10
Marengo 11
Marengo 12
Marengo 13
Marengo 14
Marengo 15
Marengo 16
Marengo 17
Marengo 18