Fédération Européenne des Cités Napoléonienne

Gehe zu Navigation | Content | Language

Île d'Aix

Île d'Aix: Fort de la Rade
Île d'Aix: Fort de la Rade


En nature et Histoire


A quelques encablures des côtes de la Charente-Maritime et de Fort Boyard, l'île d'Aix (129 ha), est un trait de crayon sur l'océan. Classée sur la liste des « Sites naturels remarquables », elle concentre toute la diversité des paysages du littoral charentais. Véritable microcosme (- 200 hab. permanents) et île de quiétude, elle ne se découvre qu'à pied, à bicyclette ou en calèche. Son village fortifié, ses forts et batteries côtières, en font un lieu hors du temps, comblant les amateurs d'Histoire et les enfants rêvant d'aventures. Enjeu des rivalités des royaumes de France et d'Angleterre, un important système de fortifications y est mis en place, après la fondation de l'arsenal de Rochefort en 1666. Sous le Premier Empire, elle est transformée en île forteresse et devient la clé de voûte du dispositif de défense du port de guerre rochefortais. Aujourd'hui, c'est une destination de tourisme balnéaire et culturel.
Île d'Aix: Musée Napoléonien "Maison de l'Empereur"
Île d'Aix: Musée Napoléonien "Maison de l'Empereur"

Le 5 aout 1808, Napoléon Ier, de passage à l'île d'Aix, ordonne la construction de cette demeure pour le commandant de la place. En juillet 1815, il y séjourne quelque temps (du 12 au 15) avant d'être exilé à l'île de Sainte Hélène. De style néo-classique, l'édifice, racheté par Napoléon Gourgaud, arrière petit fils du général Gaspard Gourgaud, l'un des compagnons d'éxil de l'empereur, est transformé en musée en 1928. Il rassemble des collections évoquant l'épopée et la légende napoléoniennes, à travers des œuvres de Chinard, Lafitte, Gérard, Giraudet ou Toulouse Lautrec. Ce musée est rattaché en 1959 au musée de la Malmaison.
Île d'Aix: Fort Liedot
Île d'Aix: Fort Liedot

Au cours d'une visite d'inspection de l'île en 1808, Napoléon Ier, qui cherche à renforcer la défense de l'arsenal de Rochefort, dessine les esquisses d'un modèle de fort « indestructible et imprenable », à construire sur le point culminant de l'île. L'ouvrage est protégé et camouflé par une enveloppe de terre, qui le rend invisible de l'océan et des vaisseaux ennemis. Entierement casematé de manière à résister à un bombardement, il pouvait abriter une garnison forte de 500 hommes. D'une grande qualité architecturale, l'édifice est une remarquable illustration de l'Art de la fortification. D'ailleurs, il servira de matrice à une série d'ouvrages militaires.
Île d'Aix: Fort Boyard
Île d'Aix: Fort Boyard

Dès la création de l'arsenal de Rochefort, le problème du contrôle de l'accès à la rade d'Aix est posé. Les projets de constuction d'un fort sur la longe de Boyard (entre les îles d'Aix et d'Oléron) sont ajournés faute de crédits et de moyens, jusqu'en 1804, année qui marque le début de l'enrochement du banc de sable. Après une suspension des travaux a cause des attaques de la Royal Navy, le chantier reprend en 1840 pour s-achever en 1857. Les trois niveaux casematés devaient être armés de 74 canons, une puissance de feu identique à celle des vaisseaux 1er rang du début du XIXe siècle. L'ouvrage, avec son énorme capacité de feu, s'inscrit dans une formule mise en œuvre sur d'autres sites par les ingénieurs de l'Empire.
Île d'Aix: village fortifier
Île d'Aix: village fortifier

Le 11 juillet 1806, le Conseil municipal décide de débaptiser l'appelation des rues et des places pour Arcole, Marengo, Austerlitz, Napoléon ou Impériale. En août 1808, Napoléon Ier débarque sur l'île et vérifie l'avancement des travaux qu'il a ordonné deux ans plus tôt. Dans le village, un lotissement de casernes, un magasin à poudre, des batteries... sont en chantiers. L'empereur souhaite rassembler à l'île d'Aix près de 4 000 hommes qui doivent être en mesure de repousser 12 000 Anglais s'ils se présentaient ! Le 25 janvier 1810, le Conseil municipal adopte de nouvelles armoiries qui font allusion à la journée mémorable où l'île fut visité par Napoléon.

Coordonnées des communes et des sites des villes

SYNDICAT MIXTE DE L'ILE D'AIX-85 bd de la République-17 076 LA ROCHELLE CEDEX 9-
Tel: +33-(0)5 46 31 72 86

MAIRIE DE L'ILE D'AIX - Tel: +33-(0)5 46 84 66 09

OFFICE DE TOURISME 17 123 ILE D'AIX
Tel: +33-(0)5 46 83 01 82
tourisme@iledaix.fr

MUSEE NAPOLEONIEN, Rue Napoléon 17123 Ile d'Aix
Tél. +33-(0)5 46 84 66 40 / Fax: +33-(0)5 46 84 69 67

 Les Fêtes Marines 2012 à Fouras

Fouras est une commune française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes.

Ancien centre de garnison, ayant longtemps vécu à l'ombre de ses forts destinés à protéger le port militaire et l'arsenal de Rochefort, Fouras fut le théâtre de plusieurs accrochages avec la marine britannique, dont le plus illustre fut la « bataille des brûlots », disputée au large de Fouras et de l'île d'Aix en 1809.

Dernière ville du continent traversée par l'empereur Napoléon Ier avant son exil à Sainte-Hélène, Fouras devint par la suite un lieu d'internement pour plusieurs centaines de communards.

Les 7 et 8 avril 2012 les Fêtes Marines battaient leur plein à Fouras (Charente-Maritime).

Ces fêtes ont été un véritable succès avec des acteurs bien dans leur rôle, de très beaux costumes, une excellente organisation. Ici vous pouvez suivre un reportage photos très complet signé Caroline Massouty.