Fédération Européenne des Cités Napoléonienne

Gehe zu Navigation | Content | Language

Orebic

images d'Orebic


Orebić – Terre de capitaines et de marins


Orebić fut fondée entre la fin du 15ème et le début du 16ème siècle. Elle se situe sur la péninsule de Pelješac sur le territoire de ce qui était alors la République de Raguse. Elle est, depuis ses origines, tournée vers la mer, de laquelle elle vit. C'est en 1586 que les marins de la famille Orebić rénovèrent une citadelle au sein d'un village fortifié et dès lors c'est d'eux qu'Orebić tient son nom. Jusqu'au 16ème siècle cet endroit s'appelait Trstenica. Du 14ème au 19ème siècle c'est là que se trouve le siège du Knèze. Durant toute cette période, Orebić se trouve sous l'autorité de la République de Raguse. Depuis des temps fort reculés elle s'est développée en tant que centre d'activités maritimes.


A partir du 17ème siècle les bateaux de Pelješac constituaient une partie importante de la marine marchande de la République de Raguse. Les familles de propriétaires de bateaux sont devenues de plus en plus puissantes et se sont associées pour investir dans des voiliers. Leur croissance s'est également poursuivie aux temps où elle se trouvait sous la domination de l'Empire austro-hongrois, notamment durant la seconde moitié du 19ème siècle. C'est à cette période, en 1865, qu'est fondée la société anonyme pour la “construction (et exploitation) de navires au long cours“, qui deviendra plus tard la Société Maritime de Pelješac, et qui procède en 1875 à l'acquisition de tout ce qui est nécessaire pour installer un chantier naval à Orebić. C'est l'empereur François-Joseph Ier qui procède à l'inauguration solennelle du chantier naval. Même s'il a principalement servi à la réparation de bateaux, durant sa période d'activité (13 ans au total) trois voiliers au long cours y ont été construits. Aujourd'hui, Orebić est un centre touristique important et offre un large éventail de possibilités en matière de logement, loisir, gastronomie. En été divers théâtres y sont invités, et diverses manifestations culturelles et récréatives y sont organisées. Le 16 juillet se célèbre la fête de Notre-Dame du Mont-Carmel, patronne des marins de Pelješac.


La commune d’Orebić est également connue pour ses longues plages de galets, ses excellents vins tels le dingač et le postup, ou encore ses sports de plein air. Sont tout spécialement prisés par les touristes la planche à voile et le kitesurf à Viganj et Kučište, le cyclisme, la randonnée et l'escalade. L'ascension du mont Saint-Élie culminant à 961 m présente un intérêt particulier pour les visiteurs qui peuvent alors, en passant par divers types de terrains, profiter de la nature restée sauvage.

Napoléon sur la péninsule de Pelješac

Après la chute de la République de Venise, les régions côtières dalmates passent sous la juridiction de la Monarchie de Habsbourg. Par le Traité de Presbourg en 1805, toute la Dalmatie et les Bouches de Kotor, cédées au Royaume d'Italie, passent sous la tutelle de la France, et seul le territoire de la République de Raguse interrompt la liaison terrestre entre les deux. Avec l'arrivée de Napoléon et l'affaiblissement de l'Empire Ottoman, la République de Raguse n'ayant plus sa sécurité assurée et devant la menace d'une occupation par les Russes, se rend sans résistance aux troupes de l'Armée française le 27 mai 1806. Vers la fin de cette même année, avec l'aide du général Marmont, l'armée ennemie est chassée des territoires de la République de Raguse. Les Français ont pris le pouvoir civil de la ville et en 1908 la Gouverneur Général Marmont, sans que Napoléon soit au courant mais avec son accord ultérieur, promulgue par décret la dissolution du Sénat et du Gouvernement de Raguse et par voie de conséquence met fin à l'indépendance de cette République.

La Dalmatie demeura sous l'administration napoléonienne de 1806 à 1814. Parmi les plus précieuses contributions de l'administration militaire française dans le sud de la Dalmatie, se trouve la “route Napoléon“ qui s'étend sur la péninsule de Pelješac de Ston à Orebić sur une longueur de 61 364 mètres.

Les routes napoléoniennes étaient d'une importance capitale pour les Français dans le but de renforcer leurs positions sur l'Adriatique. La route Napoléon est l'un des rares vestiges de l'administration française dans la région de Dubrovnik.

A l'heure actuelle, la revitalisation des voies de communication napoléoniennes revêt une très grande importance puisqu'elle peut servir dans le domaine économique à soutenir la population rurale, les routes du vin, l'agriculture, la rénovation des villages abandonnés, ou servir aussi sur le plan sportif (tourisme actif) en offrant des sentiers pour la randonnée, le cyclisme, l'escalade …

La route Napoléon passe à proximité de 48 localités d'intérêt historique sans compter les endroits habités. Un sceau de culture et d'histoire se trouve gravé tout au long des abords de cette route, en commençant par les murailles de Ston et les salines romaines, l'église Saint-Michel (sveti Mihovil) du champ de Ston, en passant par les sites archéologiques préhistoriques (Gudnja à Ponikve, Grotte à Nakovana), les nombreuses collines fortifiées illyriennes, les vestiges de tombes romaines et la Villa Rustica (Janjina et Sreser), les fameuses églises de Trpanj du 17ème siècle, l'église Notre-Dame-des-Anges à Podgorje avec une vue magnifique sur le Canal de Pelješac et les îles avoisinantes.

Nous sommes persuadés que les richesses culturelles et historiques de Pelješac sont une raison plus que suffisante pour entreprendre une promenade sur la route Napoléon.

Une curiosité 

A l'heure actuelle on continue toujours de produire un vin mousseux en suivant le procédé que la population locale a appris des militaires français et selon lequel la bouteille est enfouie dans le sable et c'est dans la bouteille que se fait la fermentation. Le mousseux napoléonien a une courte durée de conservation, il n'est donc pas commercialisé mais utilisé par les producteurs pour la consommation familiale et la dégustation entre amis.

Turistička zajednica općine Orebić

Zrinsko Frankopanska 2

HR-20250 Orebić

Telefon +385 20 713 718

Telefax +385 20 714 001

Mobitel +385 99 325 4444

marko@visitorebic-croatia.hr

www.visitorebic-croatia.hr